Interview de Séverine, créatrice de « Signe et Dis-moi» et maman à Bordeaux !

Les mamans bordelaises



camille

le 16 fév 2015

Séverine maman de 4 enfants à Bordeaux et créatrice des ateliers « Signe et Dis-moi » nous fait partager son expérience et nous éclaire sur ce sujet encore mal connu.

Interview de Séverine, créatrice de « Signe et Dis-moi» et maman à Bordeaux !

Combien as-tu d’enfants?

J’ai 4 enfants: 2 garçons de 16 et 13 ans et 2 filles de 11 et 2 ans.

Comment as-tu connu la langue des signes?

Presque fortuitement, grâce à ma sœur qui vit en Angleterre et qui pratiquait les signes avec sa fille (de l’âge de 6 mois à ses 3 ans).

Cette méthode est très développée aux Etats-Unis et beaucoup moins en France comment expliques-tu cela?

Déjà parce que les Etats-Unis sont plus ouverts à la Langue des Signes: là-bas, c’est la 4ème langue du pays et ils ont une université pour sourds (Gallaudet). Ensuite parce que le concept d’Atelier de Signes pour Bébés y fonctionne depuis plus de 30 ans, alors que cela fait à peine 10 ans qu’il a été importé en France. Enfin, il y a plusieurs motifs, mais le premier étant le fait que ce n’est pas connu et que l’on a souvent peur de ce que l’on ne connait pas. Enfin, je pense que c’est plus par manque d’informations: beaucoup de gens ignorent la possibilité de communiquer avec bébé par les signes avant qu’il ne puisse parler.

Comment l’idée de créer Signe et dis-moi est-elle venue?

Comme une évidence! Quand ma sœur m’a expliquée le concept: bébé signe déjà quand il nous dit « au revoir »… je me suis étonnée de n’y avoir pas penser plus tôt, tellement cela me semblait logique et simple. Puis j’ai cherché un Atelier. Déjà ça, ça n’a pas été simple. Et quand j’ai mis le pied à l’étrier: « trop de bonheur! ». D’abord parce que je passais de bons moments avec ma fille et d’autres familles, mais aussi car cela nous a apporté tellement. J’ai tout de suite vu les bénéfices: ma fille était plus calme, détendue car moins frustrée, elle pouvait me dire à sa façon (avec les signes) ce dont elle avait besoin, sans compter que cela me semble renforcer notre relation avec elle et je trouve qu’elle est plus sereine, qu’elle a plus confiance en elle, puisqu’elle sait aussi que nous sommes à l’écoute de ses besoins… Alors j’ai voulu partager cela avec d’autres parents. J’ai commencé à me former et j’ai créé l’Association (avec mon mari, sa marraine et une amie) pour pouvoir proposer des Ateliers accessibles à tous.

Pourquoi as-tu créé ces ateliers ?

Parce que je voulais partager. Parce que les livres ou les vidéos sur le net ne remplaceront jamais les moments de convivialité et d’échange que les Ateliers peuvent nous apporter. Je suis partie du concept de « Bébé, fais-moi signe » qui m’a formée. L’idée étant de proposer une soixantaine de signes sur 6 Ateliers afin de permettre aux parents de pouvoir signer au quotidien avec leur bébé. Le concept était déjà monté (6 Ateliers=6thèmes=60 mots), je me le suis approprié (activités, jeux, comptines). Mais je t’avoue que j’aimerais aller un peu plus loin, car je me rappelle en tant que maman avoir eu envie de poursuivre l’aventure, alors, à l’avenir, je voudrais proposer un Atelier ouvert aux familles ayant déjà participées à une session pour venir continuer à partager les jeux, les comptines et les histoires mais toujours en signes…

A quel âge conseilles-tu de « signer » avec bébé ? 

Il n’y a pas d’âge idéal. C’est un peu comme si tu demandais à une maman à  partir de quel âge elle compte parler à son bébé (sourire). Plus bébé baigne dans un bain de langage et plus il aura de chance de s’exprimer vite et bien. Pour les signes, il en va de même. Mais il faut être claire sur une chose, de toute évidence, bébé ne pourra pas signer avant 6 mois (ce qui ne veut pas dire qu’il signera forcément dès cet âge là). C’est comme pour la marche… le pot… chacun son rythme. L’essentiel est de pouvoir lui proposer un outil supplémentaire quand on est prêt, disponible… Il s’en servira quand il le souhaitera ! On propose, il dispose, c’est le principe d’une éducation bienveillante.

Pourquoi s’initier à la communication par les signes avec Bébé ?

Bébé n’attend pas d’avoir la parole pour avoir des choses à nous dire! Combien de fois une maman décode des pleurs pour savoir si bébé à chaud, faim, est fatigué… Offrir à bébé la possibilité de la communication gestuelle, c’est lui offrir la possibilité de s’exprimer autrement que par les pleurs ou les cris avant de pouvoir nous dire… C’est aussi considérer son bébé comme une personne qui a des besoins, qui a le droit de les exprimer… C’est important pour la construction de soi! Et cela permet de partager un bon moment avec bébé.

Est-ce adressé à tous les enfants?

Tous les enfants sans distinction peuvent venir ! : entendants, malentendants ou sourds. Il en va de même pour leur famille. Je peux aussi accueillir les assistantes maternelles qui voudraient venir avec leurs petits (dans la limite de 2 enfants).

Est-ce que cela peut être bénéfique pour un enfant qui sait parler et pourquoi?

Quand les enfants commencent à parler, il n’est pas toujours aisé de les comprendre, et bien souvent seul leur entourage y parvient (quand il y parvient). Alors, les signes peuvent être un support pour pouvoir renforcer la compréhension respective. Personnellement les signes nous ont parfois permis de mieux comprendre notre fille et pouvoir répondre à ses besoins. Car entre « assoir », « à boire » et « au revoir », j’avoue qu’au début du langage chez les petits, c’est un peu compliqué! Et c’est là qu’apparaissent des colères qui pourraient être interprétées négativement comme des caprices, alors qu’il ne s’agit que d’une impatience à se faire comprendre. Et puis, quoi qu’il en soit, à l’époque ou chacun s’ouvre au monde avec les langues étrangères, ne peut-on pas aussi envisager de s’ouvrir au monde des sourds ?

Les signes permettent-ils à bébé de s’exprimer avant de parler ?

Il faut savoir que le bébé a la maîtrise de son corps avant celle de ses cordes vocales. Il saura faire une pince avec ses petits doigts avant de prononcer son premier mot. Les signes lui seront donc accessibles plus tôt que les mots. Quand bébé a soif, il vous montre bien son verre avant de ne pouvoir le dire oralement… Les signes lui permettront de pouvoir vous faire part de ses besoins avant que les mots n’arrivent.

Quels sont les avantages des signes pour bébé?

Les signes pour bébés permettent à bébé d’avoir un outil supplémentaire pour s’exprimer, ils inscrivent donc bébé dans la communication. Si bébé fait du quatre pattes, cela ne l’empêchera pas de marcher, bien au contraire, on dit que le temps qu’il passe à quatre pattes lui permet de renforcer sa musculature et de construire son univers. Il en va de même avec les signes: bébé s’installe dans une relation aux autres grâce à une communication empreinte de bienveillance et renforce ainsi ses liens avec ceux qui l’entourent et sa confiance en lui. 

Qu’est-ce que ça t’apporte au quotidien avec ton enfant ?

Je trouve que les signes m’ont beaucoup apportés, mais aussi au sein de la famille. Déjà, de la bienveillance car je me mets à la portée de mon bébé, je l’écoute et je prends conscience de ses besoins. Ensuite, je trouve que cela a amené aussi beaucoup de sérénité (autant pour mon bébé que pour moi) car le fait de signer nous fait ralentir le débit et le ton de notre voix. Enfin, il est difficile de te dire ici en quelques mots ce que cela m’a apporté tellement cela a bouleversé ma vie.

Quel genre de réactions as-tu suscitées chez ton entourage?

Globalement, cela a plutôt bien été perçu. Il faut dire que la sérénité de mon bébé finissait de convaincre les septiques. Mais je dois être honnête et te dire que j’ai essuyé quelques remarques bien senties comme: « Mais pour quoi faire? », « Ah bon, mais je ne savais pas que ton bébé avait un problème?! », « Mais tu n’as pas peur qu’elle parle trop tard? »… Finalement, je peux dire que généralement, et contre toute attente, tout le monde s’y est mis: à la maison, tout le monde signe maintenant (si le papa était plus sur la retenue au départ, il a vite adhéré et les 3 ados aussi), les grands-parents, la tatie, les copains…

As-tu une anecdote à nous raconter à propos de la langue des signes avec tes enfants ?

Les premiers signes de ma fille m’ont certes transportée de bonheur, mais ils n’étaient que des réponses/validations (tu proposes quelque chose à bébé et celui-ci valide ta proposition en répondant à ton signe par le même signe). Son premier signe a donc été GATEAU. A chaque goûter, après la compote, je proposais un biscuit et accompagnais ma proposition orale par le signe. Un jour, au moment de goûter,  quand je lui ai proposé son gâteau, elle m’a regardé et m’a signé GATEAU! Elle a validé en signant! C’est ce que j’appelle un signe réponse/validation.

Mais peu de temps après, il y a eu les premiers signes/messages (bébé signe pour exprimer un besoin qui lui est propre). Un dimanche soir vers 17h30, ma fille est venue à moi et à signé BAIN. J’ai d’abord reçu sa proposition en lui disant que j’avais compris, qu’elle savait signer BAIN toute seule… Avant de réaliser qu’elle venait de me dire qu’elle VOULAIT aller au BAIN! Comme il était tôt, je n’ai pas répondu tout de suite à sa demande, mais elle a su grâce aux signes me faire part de son besoin jusqu’à ce qu’elle s’agace de ne pas être comprise et c’est alors que j’ai vraiment pris conscience de l’utilité des signes. Mon bébé ne se contentait plus de me répondre mais me faisait part de ses besoins.

Des choses dont tu voudrais parler, des conseils à donner à nos lectrices?

Une chose qui est importante pour moi, c’est de rappeler que les signes que nous utilisons sont issus de la LSF (langue des signes française). Que c’est un cadeau des sourds aux entendants. Qu’il ne faut pas l’oublier. On ne se rend pas compte à quel point le monde des entendants peut être hostile aux sourds. Alors signer avec son bébé c’est aussi l’ouvrir à une autre culture: celle des sourds. C’est aussi l’ouvrir à la différence, à la tolérance. C’est un peu faire tomber quelques barrières.

Je trouve dommage que les Ateliers de signes ne soient pas plus connus, répandus… Chaque famille devrait avoir la possibilité d’y aller ou pas. Cela reste avant tout un choix et un investissement personnel. Encore faut-il pour cela être informé.

Pour plus d’informations: http://signe-et-dis-moi.e-monsite.com/


Forwarder à un ami

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.